Accueil > Rédacteurs > Que sait-on de l’épisiotomie ?

Que sait-on de l’épisiotomie ?

résultats epiosotomie

Il peut arriver qu’au moment de l’accouchement, le bébé ait des difficultés à sortir pour diverses raisons. Cela peut conduire le corps médical à pratiquer une intervention qui est appelée « épisiotomie ». Cela se passe au niveau du périnée, et son but principal est de permettre au bébé de sortir plus facilement. Plus de détails dans la suite.

Pourquoi pratiquer une épisiotomie ?

Certaines personnes pensent que le périnée n’existe pas. Pourtant, c’est un ensemble de ligaments et de muscles que l’on retrouve entre le vagin et l’anus. C’est une sorte de lien qui rattache le coccyx et le pubis. Il forme une sorte de hamac, qui soutient tous les organes se trouvant au niveau du bassin.
Pendant un accouchement, le périnée est grandement sollicité. En effet, il est très étiré, au point de se déchirer parfois. Cette déchirure peut être superficielle ou grave, selon le cas. C’est également pour éviter ce genre de blessure que l’épisiotomie est pratiquée. En effet, une coupure nette et contrôlée du périnée est bien préférable à une déchirure qui peut entraîner une grave hémorragie.

Il est vrai que pendant longtemps, l’épisiotomie a été pratiquée de façon abusive, et surtout de façon automatique en cas de 1ère grossesse. Aujourd’hui, les règles ont changé et elle est pratiquée dans certaines situations uniquement. Ainsi, l’épisiotomie est réalisée en cas d’urgence obstétricale, lorsque le bébé se présente par le siège ; ou que les épaules du bébé restent bloquées après que la tête soit sortie par exemple (dystocie des épaules). Cela arrive également en cas de macrosomie, lorsque le bébé est trop gros (plus de 4kg), ou encore d’une anomalie du rythme cardiaque fœtal ; etc.

Comment se passe une épisiotomie ?

C’est en se servant de ciseaux chirurgicaux qu’une incision est pratiquée. Il s’agit de couper la paroi du vagin, ainsi que les muscles superficiels du périnée et la peau. Cela permet d’élargir l’orifice vaginal. Par la suite, une suture est pratiquée grâce à du fil résorbable, en 3 points. La suture de la muqueuse vaginale, celui des muscles coupés du périnée, et enfin celui de la peau. Notons qu’en cas de déchirure naturelle, c’est toujours le même type de suture qui est réalisé.

A quoi s’attendre après une épisiotomie ?

En tant que future maman, il est normal de vouloir savoir ce qui suit une épisiotomie, afin d’être préparée à toutes les éventualités. Déjà, la région est douloureuse les premiers jours. Ce qui est normale étant donné l’intervention qui y a été pratiquée. Il est également possible que vous ressentiez une certaine gêne dans les semaines qui suivront.

Cependant, si vous continuez par avoir mal plus de 2 mois après, ou que la zone est trop sensible, alors il vaudrait mieux consulter votre gynécologue. En ce qui concerne les fils de suture, s’ils sont résorbables, ils disparaîtront d’eux-mêmes. Dans le cas contraire, un rendez-vous vous sera donné pour vous les enlever. En général, cela n’excède pas la dizaine de jours.

évaluer l'article
[Total: 2 Moyenne: 4.5]

Vous allez aimez lire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *